Retour

Neuvaine à l’Esprit Saint

22 mai 2020

Viens Esprit Saint

Après l’Ascension les Apôtres au Cénacle « d’un seul cœur participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, la Mère de Jésus » (Actes 1,14)
N’ayons pas peur de saisir les grâces qui nous sont offertes en faisant une grande neuvaine pour préparer nos cœurs à accueillir le Saint-Esprit.

Prenons le temps de faire chaque jour une prière à l’Esprit Saint en demandant un des 7 dons: crainte de Dieu, piété, science, force, conseil, intelligence et sagesse.

1er jour

Commençons par demander à la Vierge Marie de préparer nos cœurs.

« Ô Marie, qui, par vos ardents désirs et vos prières ferventes, avez autrefois attiré le Saint-Esprit sur les Apôtres, priez-le aussi pour moi. Par le mérite de vos sept douleurs, obtenez-moi les sept dons du Saint-Esprit, ainsi que la grâce d’y correspondre fidèlement. » (prière de saint Alphonse de Liguori)

2ème jour

La crainte, ce n’est pas la peur de Dieu mais le sens de sa grandeur. La conscience de l’infinie distance entre le Tout-Autre et nous, ses créatures. Ce don suscite une attitude d’humilité et d’émerveillement.

« Obtenez-moi le don de Crainte, qui me fasse pleurer le reste de ma vie les péchés que j’ai commis, et éviter désormais tout ce qui déplaît à Dieu.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Je sens bien tout ce que Jésus me donne en se donnant à moi. Je suis palpitante et toute saisie de respect et d’amour,  tremblante comme une frêle feuille sous le souffle de l’orage, me demandant ce que j’apporterai et donnerai, moi pauvre petite indigente, à ce Dieu qui me comble de grâces, de bonté et de miséricorde, à ce Dieu plein d’amour qui, en se donnant à moi, dépose en mon cœur le sceau des élus. Ma crainte n’est que passagère ; je sais que Jésus est l’ami des humbles, des pauvres et des petits, et tout mon être soupire après l’heure où ce divin Rédempteur va se donner tout entier à moi…

Tous les désirs de Jésus sont de combler l’extrême de notre misère des merveilleux et immortels trésors de sa miséricorde.

Marthe Robin 8 août 1930

3ème jour

La piété fait entrer dans l’expérience de la paternité de Dieu, de sa proximité, de sa tendresse. Elle nous donne la confiance de l’enfant. Elle nous rend proche aussi des autres.

« Obtenez-moi le don de Piété, qui me pénètre, à l’égard du Père céleste, d’une tendre confiance et d’un filial amour ; qu’il me fasse trouver, par sa douce onction, le joug du Seigneur léger et suave.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Ce que je voudrais, et rêve surtout, c’est de plaire au Bon Dieu en toutes choses sans recherche du moi, sans recherche de rien. Ce que je désire plus que tout, c’est de l’aimer : de l’aimer de tout mon cœur, de l’aimer par-dessus tout, de l’aimer avec tendresse, de l’aimer sans défaillance, de l’aimer sans mesure.

Marthe Robin 28 février 1930

4ème jour

La science permet de reconnaître Dieu à l’œuvre dans la nature et dans l’histoire, de recevoir le monde comme un don de Dieu. Elle donne le sens de la précarité de l’univers.

« Obtenez-moi le don de Science, qui m’élève vers Dieu par le moyen des créatures, et m’apprenne l’art difficile d’en user ou de m’en abstenir selon qu’elles me conduisent à ma fin dernière ou qu’elles m’en détournent.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

L’amour fait voir Dieu dans la plus humble chose… Marthe Robin 15 janvier 1931

Ce que j’entrevois, ce que j’ai vu est si beau, si grand, lumineux, infiniment ! Ce que j’entends, ce que je ressens au-dedans de mon être intime est si profond, si suave et si doux que je ferme les yeux pour mieux entendre et mieux voir. Je ne veux rien perdre ni enfouir, mais récolter pour donner, cueillir pour répandre.Tout ce que vous faites, mon Dieu, est bien juste et sage ! Tout change quand on y met Dieu ! Que tout est beau quand il y a Dieu ! Que tout est divin, vu en Dieu.Les volontés de Dieu sont bonnes, toujours… bonnes dans leur principe, bonnes dans leur fin, bonnes en tout, bonnes partout. Sachons voir.

Marthe Robin 24 février 1931

5ème jour

La force donne la persévérance dans l’épreuve, le courage du témoignage. Elle soutient les martyrs mais aide aussi au quotidien à accomplir son devoir d’état et à vivre le combat spirituel. C’est l’héroïsme de la petitesse. « Ma grâce te suffit, dit le Seigneur, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » (2 Co 12, 9)

« Obtenez-moi le don de Force, qui me rende capable de vaincre toutes les tentations du démon, d’accomplir toujours parfaitement mes devoirs et de souffrir généreusement toutes les tribulations de cette vie.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Pourquoi est-ce que le fardeau de ma croix, qui devrait rendre difficile mon ascension, impossible ma joie, m’entraîne au contraire plus que je ne la porte ? Mais c’est tout simplement parce que j’aime ma petitesse et mon impuissance et que je pousse ma confiance jusqu’aux limites extrêmes ; alors la vertu du Christ habite en moi. Plus je suis faible, plus je sens que je suis forte !

Marthe Robin, 3 octobre 1930

6ème jour

Le conseil, c’est le don du discernement spirituel. Il ajuste ce qu’il convient de faire ou d’éviter, de dire ou de taire. Il dispose à voir clair en soi et dans les autres.

« Obtenez-moi le don de Conseil, qui me fasse choisir constamment les moyens les mieux appropriés à ma fin dernière et me fasse discerner, dans les occasions difficiles, ce qu’il faut faire pour plaire à Dieu.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Ô Seigneur ! ô mon Père et mon Dieu ! ô mon divin Jésus, je sais que vous ne refuserez pas de me faire connaître votre adorable et sublime volonté ! vous demandant sans cesse de l’accomplir en moi et autour de moi ! Ô Sauveur bien-aimé, vous êtes l’Âme de mon âme et la Vie de ma vie… Éclairez mon esprit de vos divines lumières, faites sentir à mon cœur aimant ce que je dois faire et dire… soyez moi en tout.

Marthe Robin, 23 juillet 1930

7ème jour

L’intelligence aide à entrer dans le mystère de Dieu, à comprendre de l’intérieur la foi, les Écritures, à distinguer l’erreur de la vérité. Par ce don, chaque chrétien peut devenir un authentique théologien.

« Obtenez-moi le don d’Intelligence, qui me découvre la splendeur des vérités et des mystères de notre sainte religion.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Je voudrais pouvoir dire à tous ceux qui, ayant le cœur droit, cherchent partout un introuvable bonheur, que le secret pour être toujours heureux, oui malgré toutes les souffrances et les adversités, se trouve caché dans l’Evangile, qu’il suffit de le chercher, que c’est là que leur sera révélé le grand commandement de l’amour, en même temps que la manière de le pratiquer, puisque c’est par la méditation du Texte sacré qu’ils apprendront à connaître et à aimer Celui dont la connaissance et l’amour suffisent – et bien au delà – à satisfaire les plus brillants génies et à rassasier les cœurs les plus affamés de bonheur.

Rien, en effet, ne peut faire notre bonheur sans Dieu…

A l’Esprit Saint, le grand illuminateur des âmes, d’ouvrir nos yeux aux grandes vérités de la foi. Notre pire faiblesse en ce monde, c’est l’ignorance de Dieu.

Marthe Robin 22 février 1930

8ème jour

La sagesse fait goûter la présence de Dieu, dans un plus grand compagnonnage avec lui, et un plus grand dynamisme missionnaire. C’est le don contemplatif par excellence.

« Obtenez-moi, enfin, le don de Sagesse, qui me fasse connaître le vrai bonheur, porter sur toute chose un jugement sain, goûter Dieu et Sa très sainte volonté en tout.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Non seulement je crois, mais je connais, je goûte ineffablement cette vie toute en Dieu… Je la comprends. Je sais ce que veulent dire ces admirables paroles:   « Demeurez dans mon amour ». Je connais cela avec une lumière, une joie immense. Jésus, par son Verbe, habite en moi, et je suis dans son amour, inondée de son divin et pur amour.

Marthe Robin 9 janvier 1930

9ème jour

Viens, Seigneur, nous combler de tes 7 dons !

« Ô Vierge fidèle, faites que je ne perde plus jamais ces dons si précieux ; mais qu’à Votre exemple, je les conserve et les fasse fructifier jusqu’à la mort. Faites, enfin, ô douce Mère, qu’après m’être laissé diriger en cette vie par le Saint-Esprit, j’aie le bonheur d’être introduit par Lui dans le ciel, pour aimer et louer à jamais, en union avec Vous, l’adorable Trinité, à qui soient rendus tout honneur et toute gloire.«  (prière de saint Alphonse de Liguori)

Esprit Saint, Dieu d’Amour,
venez, tel un vent puissant, dans nos cathédrales,
dans nos églises, dans nos chapelles, dans nos cénacles,
dans les plus luxueuses maisons comme dans les plus humbles demeures.
Emplissez la terre entière de vos lumières, de vos consolations et de votre amour.

Venez, Esprit d’Amour,
apportez au monde la fraîcheur de votre souffle sanctifiant.
Enveloppez tous les hommes du rayonnement de votre grâce !

Emportez-les tous dans les splendeurs de votre gloire.
Venez les réconforter dans le présent encore si lourd d’angoisses,
éclairez l’avenir incertain de beaucoup,
raffermissez ceux qui hésitent encore dans les voies divines.

Esprit de lumière,
dissipez toutes les ténèbres de la terre,
guidez toutes les brebis errantes au divin bercail,
percez les nues de vos mystérieuses clartés.
Révélez-vous aux hommes et que ce jour soit l’annonce d’une nouvelle aurore.

Marthe Robin